Archive de la catégorie ‘LA FIN DES TEMPS EST LA!’

La fin des temps est là !

Jeudi 8 janvier 2009

La fin des temps est là !

Tous les signes annoncés dans la Bible sont présents ou accomplis.

(message n°1)

 

Ce message fait partie d’une série de 4 messages (références C234 à C237). Il est le premier de la série.

 

Ce soir, je voudrais vous parler du retour du Seigneur. J’ai remarqué qu’on en parlait moins qu’avant. Il y a 20 ans, on parlait du retour du Seigneur davantage que maintenant. Alors, de deux choses l’une, ou tout le monde le sait et c’est bien acquis, ou alors on a tendance à oublier que le Seigneur peut revenir d’un moment à l’autre. Je vous avais dit que j’avais recensé un jour dans la Bible, tous les passages, de la Genèse à l’Apocalypse, qui parlaient des temps de la fin et de la fin des temps. Et j’ai eu la surprise de voir qu’il y avait une quarantaine de passages qui parlaient de la fin des temps et qui annonçaient des signes qui devaient se passer dans l’époque du retour de Jésus. Nous savons que le Seigneur a dit dans Matthieu 24 au verset 36 : « Pour ce qui est du jour et de l’heure, (du retour du Seigneur), personne ne le sait, ni les anges des cieux mais le Père seul » . Donc, il n’est pas question, comme l’ont fait certaines sectes, d’annoncer un jour ou une heure pour le retour du Seigneur. Mais le Seigneur a dit que nous devons reconnaître les temps, il a reproché aux Pharisiens qui savaient reconnaître les signes des temps météorologiques de ne pas reconnaître les signes des temps spirituels dans lesquels ils étaient. Le Seigneur nous dit dans sa Parole que même si nous ne savons pas le jour et l’heure, nous ne serons pas, nous, enfants de la lumière, laissés de côté parce que nous serons prêts. Nous serons prêts quels que soient le jour et l’heure, donc il faut être prêt. Ensuite le Seigneur a laissé des signes qui nous montreraient à quelle époque il allait revenir c’est-à-dire à la fin des temps. J’ai vu que dans la Bible, il y avait plusieurs expressions sur ce sujet : les temps de la fin, la fin des temps, les derniers temps, les derniers jours, le dernier jour, la fin du monde, la suite des temps, la fin des siècles. Ce sont des expressions qui reviennent pour définir une période qui est la nôtre et qui est la fin d’une dispensation, la fin d’une grande période de Dieu.

 

Je vais vous montrer quels sont ces signes. On n’aura pas le temps de les voir tous aujourd’hui puisqu’il y en a une quarantaine. Mais il est bon de voir que tous ces signes sont accomplis à la date d’aujourd’hui ou en train de s’accomplir en ce moment même. Jésus a dit : « Quand vous verrez ces choses commencer à se passer, (que l’ensemble de ces signes commenceront à finir de se passer,) sachez que votre délivrance approche » . Levez les yeux et sachez que le temps du retour du Seigneur est là.

 

Cette période des temps de la fin, que la Bible appelle les temps de la fin, c’est une période qui couvre, en fait, une longue période puisqu’elle commence à la première venue de Jésus, il y a 2000 ans pour finir au retour du Seigneur, c’est-à-dire une période qui est proche de la période que nous vivons. C’est donc une période de 2000 ans qui, à l’horloge du Seigneur, représente la fin des temps. La fin des temps n’est pas simplement ces temps que nous vivons maintenant, mais ce sont des temps qui ont commencé dès la venue de Jésus puisque le jour de la Pentecôte, nous savons ce que l’apôtre Pierre a prophétisé, à propos de Joël. Il a dit que dans les derniers temps, l’Esprit serait répandu dans la terre entière. Les derniers temps ont donc commencé il y a à peu près 2000 ans. Le jour de la Pentecôte, ils étaient déjà dans les derniers temps, donc à combien plus forte raison y sommes- nous aujourd’hui, 2000 ans après.

 

Dans 1 Corinthiens 10 au verset 11, l’apôtre Paul parlait de tout ce que les chrétiens ne devaient pas faire en imitant les Hébreux dans le désert, c’est-à-dire la rébellion, l’impudicité, l’impureté. Il disait : «  Ces choses nous sont arrivées pour nous servir d’exemples. » Il leur dit au verset 11 : « Ces choses (Tous ces jugements qui sont tombés sur eux) leur sont arrivés pour servir d’exemple et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous, qui sommes parvenus à la fin des siècles » . Il disait cela il y a près de 2000 ans.

../…

 

« Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber » . Jésus a dit  :  «  Veillez et priez » , parce que le Seigneur veut nous prendre. Je vous ai parlé, il y a 15 jours je crois, du retour du Seigneur, et vous ai dit comment cela allait se passer. A la dernière trompette, les morts en Christ, (qui étaient prêts au moment de mourir), seront ressuscités les premiers. Nous, les vivants, mais pas tous les vivants qui font officiellement partie de l’église de Jésus, seulement les vivants qui seront prêts au moment où le Seigneur va revenir, ceux-là seront pris pour faire partie de son Epouse à Lui, qu’il va enlever à sa rencontre dans les cieux. Ensuite suivra une période de 7 ans qui sont vraiment les derniers temps de la fin. Ils représentent la grande tribulation sur la terre, avec la manifestation de l’Antéchrist, la destruction, pendant 3 ans et demi, de tous les chrétiens qui sont restés, qui n’auront pas été enlevés. Ensuite 3 ans et demi de persécutions des Juifs et à la fin la bataille d’Armaguédon, une bataille mondiale où toutes les nations de la terre seront rassemblées contre Jérusalem. A ce moment-là Jésus reviendra avec ses saints, poser ses pieds sur le mont des Oliviers d’où Il est parti il y a 2000 ans. Il commencera alors son règne de 1000 ans sur la terre avec ceux qui sont appelés à régner avec Lui, avant le renouvellement de toute chose, après la fin des 1000 ans. Donc, c’est cette période-là que le Seigneur nous demande de discerner. Si, par l’examen de ces signes, nous pouvons voir que nous sommes dans la période du retour de Jésus, qu’est-ce que nous allons faire ? Nous allons nous réjouir et nous allons nous préparer, si nous ne le sommes pas. Si nous sommes prêts, nous allons bien veiller à rester debout et à prendre garde de ne pas tomber. Parce que ceux qui sont tombés et qui ne se seront pas relevés au moment où la dernière trompette va sonner et où le Seigneur va revenir, ne seront pas prêts pour partir, ils ne partiront pas. Donc, partiront ceux qui sont prêts. C’est-à-dire ceux qui sont dans la foi, ceux qui ont vraiment pris Jésus-Christ comme leur Sauveur et leur Seigneur, ceux qui sont baptisés d’eau par immersion comme le demande la Bible. Ceux qui sont baptisés du Saint-Esprit comme le demande le Seigneur dès le début de la vie chrétienne. Il en était ainsi au début, dans le livre des Actes des apôtres. et Dieu veut le faire pour tous ses enfants. Il n’y a aucune raison d’être des exceptions, le Seigneur veut le faire comme Il l’a fait le jour de la Pentecôte. Si nous n’avons rien, entre Dieu et nous ce jour-là, c’est à dire aucun péché connu et non confessé, nous partirons à sa rencontre. est-ce que vous croyez que le Seigneur va prendre avec lui des chrétiens qui se disent chrétiens et qui sont en train de vivre dans un péché connu, au moment où le Seigneur sera là, dans le vol, l’adultère, le mensonge etc. et qui n’auront pas confessé ces choses, simplement pour demander pardon au Seigneur ? Ils ne seront pas pris, ils vont rester. Il ne faut pas se tromper et dire que l’ensemble des chrétiens sont prêts pour le départ, à partir du moment où ils ont, une fois dans leur vie, confessé Jésus et ont reçu la nouvelle naissance, non ! Ils ne seront prêts que si leur cœur est pur, lavé dans le sang du Seigneur et s’il n’y a rien de non confessé qui les sépare de Dieu. S’ils restent sur terre, ils ne perdront pas leur salut, mais ils vont passer au travers d’une tribulation terrible.

 

Alors, le premier des signes. Je l’ai mis en tout premier car il est merveilleux. C’est dans 1 Pierre chapitre 1, versets 17 à 20 : « Conduisez-vous avec crainte (de Dieu) pendant le temps de votre pèlerinage, sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous, qui par lui croyez en Dieu, lequel l’a ressuscité des morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance reposent sur Dieu » . Donc Jésus avait été prédestiné bien avant la fondation du monde à venir sur la terre pour nous sauver et il est dit qu’il a été manifesté à la fin des temps. Dieu, son Père, lui a formé un corps de chair. Il est né, il est venu en chair sur cette terre. il est venu en chair dans une période bien précise, à la fin des temps.

Et quand on calcule les temps, on verra que c’est un autre des signes. Depuis Adam, on peut bibliquement reconstituer les chronologies bibliques pour voir combien de temps s’est écoulé entre Adam et Abraham, entre Abraham et David, entre David et Jésus, entre Jésus et nous. Nous pouvons voir à quelle période nous sommes dans la chronologie biblique, mais Jésus a été manifesté à la fin des temps. Les temps de la fin, la fin des temps a commencé à la manifestation du Seigneur Jésus. Et le Seigneur a dit qu’il sera avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde. La fin du monde, ce n’est pas nécessairement la destruction finale de toute chose. C’est déjà la fin de ce monde actuel puisque nous savons qu’à la fin de ce monde actuel, quand Jésus va venir chercher l’Eglise, nous allons être enlevés vers lui à sa rencontre et nous serons ainsi toujours avec lui, toujours ! Nous suivrons Jésus partout où il ira. Quand il viendra sur la terre pour 1000 ans, nous serons avec lui, quand il va recréer le nouveau ciel et la nouvelle terre, la Jérusalem céleste, nous serons avec lui et nous habiterons, en tant qu’Epouse du Seigneur, dans la Jérusalem céleste avec Jésus pour l’éternité. Notre temps présent est déjà avec Jésus puisque nous sommes avec lui par la foi mais nos yeux ne le voient pas. Il me tarde de le voir et je dis : « Seigneur, que je puisse entendre la dernière trompette de mon vivant et partir avec ceux que tu as appelés à monter avec toi ». Donc ce que nous devons savoir, c’est que nous serons toujours avec Jésus, toujours,( Il est déjà maintenant avec nous, tous les jours jusqu’à la fin du monde, ) où nos yeux le verront et nous serons à ce moment-là avec lui d’une manière visible.

 

Le deuxième signe se trouve dans Actes, au chapitre 2, et au verset 17. Auparavant, dans Actes 1, verset 6, les disciples de Jésus, qui l’avaient vu ressuscité et qui avaient parlé avec lui pendant 40 jours, lui disent : «  Seigneur, est-ce en ces temps-ci que tu rétabliras le royaume d’Israël  ? Il leur répondit : Ce n’est pas à vous de connaître les temps… » . C’est ce qu’ils attendaient eux, ils ne s’attendaient pas à un royaume spirituel d’abord, mais à un royaume terrestre d’Israël qui allait venir. «  Et il leur répondit : Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous et vous serez mes témoins à Jérusalem et jusque dans le monde entier » . Donc il fallait qu’ils soient baptisés du Saint-Esprit pour être des témoins de Jésus-Christ. Ils étaient déjà disciples, convertis mais ils n’avaient pas reçu le baptême de l’Esprit. Au verset 5, Jésus leur dit lui-même : Vous recevrez le Saint-Esprit, «  dans peu de jours vous serez baptisés du Saint-Esprit » . Donc ils ne l’étaient pas encore. Et au chapitre 2, quand le Saint-Esprit est répandu le jour de la Pentecôte, l’apôtre Pierre parle à tous les Juifs qui étaient là, qui avaient été attirés par le bruit que faisaient les 120, qui étaient descendus dans la rue en parlant dans des langues inconnues et en annonçant la gloire de Dieu dans des langues qu’ils ne comprenaient pas mais que les autres comprenaient. Pierre se met à parler et il leur dit, au verset 17 : « C’est ce qui a été annoncé par le prophète Joël : Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon esprit sur toute chair, vos fils et vos filles (ça c’est pour les jeunes ici) prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards auront des songes. Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit et ils prophétiseront » . Vous voyez, il parle des derniers jours. Les derniers temps ont commencé à la manifestation de Jésus et se sont poursuivis par le déversement du Saint-Esprit après l’ascension de Jésus-Christ. Depuis cette période, le Saint-Esprit est répandu sur la terre et il est prêt à remplir tous les enfants du Seigneur qui viennent à Jésus, qui l’acceptent comme Sauveur et qui passent par le baptême d’eau par immersion au nom du Seigneur. Ils sont au bénéfice de cette promesse du baptême du Saint-Esprit. Si Jésus a dit à ses disciples  : « Dans peu de jours, vous recevrez le baptême du Saint-Esprit pour être mes témoins », vous pensez bien que dans le cœur du Seigneur, c’était sa volonté pour tous ses disciples. Il ne pouvait pas mettre à part quelques uns pour être baptisés de l’Esprit et puis quelques autres de seconde zone pour leur dire : « Toi, tu vas faire partie de la deuxième classe de l’armée du Seigneur et tu ne seras pas baptisé de l’Esprit « . Pourquoi le Seigneur aurait dit cela ? Le jour de la Pentecôte ils ont tous été baptisés de l’Esprit. Tous ceux qui croient le seront, tous ceux qui demandent et tous ceux qui croient et qui obéissent au Seigneur recevront le Saint-Esprit. Donc ce signe-là est déjà accompli ou en train de s’accomplir puisqu’il y en a toujours qui sont baptisés de l’Esprit aujourd’hui. C’est quelque chose qui ne s’arrêtera pas jusqu’au retour du Seigneur.

 

Ensuite, le chapitre 24 de Matthieu et le chapitre 21 de Luc donnent une foule de signes dont certains sont accomplis depuis longtemps et d’autres en train de s’accomplir.

Je commencerai dans Matthieu 24 à partir du verset 1 : « Comme Jésus s’en allait au sortir du temple, ses disciples s’approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. Mais Jésus leur dit : Voyez-vous tout cela, je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée » . Ce temple était une des sept merveilles du monde. Quand on voit les restes aujourd’hui, on peut imaginer ce qu’a pu être ce temple magnifique bâti par Hérode ! Eh bien, Jésus dit : « Il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée. Et il s’assit sur la montagne des Oliviers et les disciples vinrent en particulier lui poser cette question : Dis-nous, quand cela arrivera-t-il ?( Car pour les disciples, c’était tellement extraordinaire, qu’ils devaient se dire : c’est la fin du monde.) et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? » De la fin de ce monde-ci que nous vivons, d’un monde qui n’est pas du tout contrôlé par le Seigneur mais qui est contrôlé par l’ennemi, Satan, puisque Jésus a dit que le monde entier est sous la puissance du malin. Au-dessus de Satan, il y a Dieu et nous, nous sommes en Dieu, en Christ, bien au-dessus de Satan et de ses dominations. Nous sommes déjà assis en Christ dans les lieux célestes. Mais le monde qui nous entoure, qui ne connaît pas Jésus, est contrôlé, dominé par Satan et il ne faut pas chercher à rendre Dieu responsable de tous les malheurs qui se passent aujourd’hui dans le monde. C’est un monde qui est séparé de Dieu et si un monde ne connaît pas Dieu, il ne peut pas être au bénéfice de la bénédiction du Seigneur. C’est à partir du moment où on rentre en Jésus-Christ qu’on devient bénéficiaire de toutes ses promesses. Il nous extrait, il nous sort, il nous arrache à ce monde contrôlé par Satan pour nous placer dans le monde contrôlé par Dieu et par Jésus. Nous sommes bien au-dessus déjà, en esprit, de tout cela, assis en Christ dans les lieux célestes. Beaucoup de chrétiens ne se rendent pas assez compte qu’ils sont déjà assis en Christ dans les lieux célestes. Ou ils l’ignorent, ou ils ne le croient pas. Ils sont toujours assis dans leur basse fosse ou dans leur cachot dont la porte est grande ouverte en disant : mais qui me délivrera ? Mais non ! La porte a déjà été ouverte par Jésus, les verrous sont brisés, les chaînes sont rompues et Dieu veut que nous croyions sa Parole. Quand nous osons la croire, le Saint-Esprit confirme dans nos coeurs que nous sommes déjà assis dans les lieux célestes en Jésus-Christ.

Le troisième signe est là, juste après : « Dis-nous quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde » . Au verset 4, Jésus leur répondit : « Prenez garde que personne ne vous séduise car plusieurs viendront sous mon nom disant : C’est moi qui suis le Christ, et ils séduiront beaucoup de gens » . Je recommence ce verset 4 : « Prenez garde que personne ne vous séduise » . Si Jésus met ce signe-là en premier, c’est que c’est un signe caractéristique de la fin des temps. Nous savons que la fin des temps a commencé dès l’époque de Jésus et des apôtres, puisque l’on voit dans les épîtres de Paul et de Jean, que déjà, bien des signes de séduction avaient commencé à agir dans l’Eglise. C’est un signe de la fin des temps, et plus nous approchons des temps de la fin, plus la séduction devient forte puisqu’il est dit que cette séduction-là serait tellement forte à la fin des temps, qu’elle serait capable de séduire même les élus s’il était possible. Cela ne veut pas dire qu’il est impossible que les élus soient séduits, mais cela veut dire qu’il est impossible que les élus soient séduits s’ils font ce que Jésus leur demande de faire pour ne pas être séduits, quand il dit : veillez et priez, soyez sur vos gardes. Veillez et priez. Si nous sommes sur nos gardes en veillant et priant, en gardant la Parole du Seigneur, le Seigneur lui -même nous gardera et nous ouvrira les yeux pour voir la séduction. Dans ces temps de la fin, la séduction balaie le monde, c’est vague après vague de séduction qui se déverse. Le propre de la séduction, c’est qu’il y a un mélange entre le vrai et le faux. Vous pouvez avoir 98 % de vrai et 2% de faux, il y a 2% de séduction. Satan va agir en imitant toujours les actions du Seigneur. Quand le Saint-Esprit agit, le malin agit toujours aussi. Il faut être vraiment sur nos gardes pour discerner dans les réveils qui se produisent, ou dans les manifestations de l’Esprit-Saint qui se produisent, quelles sont les contre-façons du malin, à partir de quel moment elles se glissent et quelles sont les manifestations des séductions. Lorsque quelqu’un est séduit, il peut être séduit alors que tout a bien commencé à 100 % avec Jésus mais une petite déviation s’est produite ; il n’a pas veillé et prié, ni ne s’est tenu sur ses gardes. Si la déviation n’est pas immédiatement corrigée, elle va grandir, la séduction va devenir de plus en plus forte. Comme le propre de la séduction c’est une tromperie et un mensonge subtil, ceux qui sont séduits ont l’impression qu’ils ne le sont pas. S’ils savaient qu’ils étaient séduits, ils ne le seraient plus. Ceux qui sont séduits ne le savent pas, mais ils ont, à partir d’un certain moment, oublié ou omis de faire ce que Dieu leur demandait et la séduction est entrée. En général, elle entre en appuyant sur le levier de l’orgueil. La séduction entre toujours quand il reste quelque chose de l’orgueil en nous parce que c’est en agissant sur quelque chose qui va toucher notre orgueil que la séduction va pouvoir agir. Par exemple une nouvelle révélation qui va faire trembler le monde ou une nouvelle onction qui va vraiment révéler des choses cachées, qui vont venir bouleverser le peuple du Seigneur. Cela peut être vrai, cela peut être faux, donc nous devons veiller à analyser ces choses. Dieu ne va jamais se fâcher quand nous prenons du recul par rapport à ce qui se passe aujourd’hui. Quels que soient les noms et les mouvements que vous pouvez citer, Dieu ne sera jamais fâché si vous prenez du recul pour veiller et prier en disant : « Seigneur je veux avoir les yeux ouverts, montre-moi je t’en prie toi-même par ton Esprit, par ta Parole, s’il s’agit d’une séduction devant laquelle je me trouve »

 

Et je peux vous assurer que 99 % des mouvements soi-disant du Saint-Esprit qui se passent aujourd’hui sont des séductions de l’ennemi. Je ne veux pas apparaître comme celui qui va scier à la base tous les réveils du Seigneur et empêcher que le Saint-Esprit agisse, être le vieux ringard qui n’est pas capable de voir le mouvement du Saint-Esprit. Quand je dis : « Attention, là il y a une séduction », on réplique :  »Oh! Toi, tu es un vieux ringard qui nous empêche d’entrer dans le flot et tu résistes en plus au Saint-Esprit parce que tu n’es pas capable d’entrer dans le flot de ce qui est en train de se faire maintenant ». Je dis : Non, je préfère prendre du recul, veiller et prier. Et si vraiment le Seigneur me montre, par une conviction claire et nette, qu’il s’agit d’une séduction, je le crie haut et fort. Que celui qui a des oreilles, entende. Priez beaucoup pour avoir le discernement de l’Esprit. Ne vous engagez jamais dans quelque chose de nouveau, même si apparemment cela porte du fruit, s’il y a des tas d’âmes qui se sont converties, des gens qui tombent par terre, qui poussent des cris ou qui ont des prophéties, des visions… Prenez du recul, veillez et priez parce qu’un des signes que nous allons voir, c’est que dans la fin des temps se produiront beaucoup de signes et de miracles, y compris au nom de Jésus, par des gens qui pratiquent l’iniquité, qui commettent l’iniquité, des gens que Jésus n’a jamais connus. Il y a ceux qui font des vrais miracles au nom de Jésus et qui ne sont pas connus du Seigneur… Mais il y a aussi le cas de ceux qui accomplissent au nom du Seigneur ( soi-disant du Seigneur) de faux miracles, des miracles mensongers qui séduiront beaucoup de gens. La séduction bat son plein, mes chers frères bien-aimés, la séduction bat son plein.

Un autre signe de la séduction, c’est que plus est grand le nombre de gens touchés par un mouvement, plus il y a un risque de séduction. C’est malheureux à dire, mais plus le nombre de gens touchés est grand, plus le risque de séduction est grand. Ceci parce que la majorité (dans la Bible on le voit), la majorité a toujours été séduite alors que ce n’était qu’une petite minorité de fidèles qui avaient les yeux ouverts. Vous voyez cela constamment dans la Bible, depuis le temps de Noé qui était tout seul, de Lot à Sodome, et à toutes les époques. Vous voyez toujours un petit nombre de fidèles face à une masse de faux fidèles dans le compromis. La séduction marche avec le compromis. Le compromis, je veux dire par rapport à la vérité et par rapport au péché. Alors quand je vois le monde balayé par un mouvement en peu de temps, comme certains mouvements que je ne veux pas citer, je commence par prendre du recul en disant : « Seigneur, il y a quelque chose, là, qui me pose une question ». Je veux prier parce que Jésus lui-même a dit que ceux qui veulent vivre pieusement, ceux qui veulent marcher dans la vérité seraient persécutés et rejetés par la majorité comme lui-même l’a été et comme ceux de ses disciples qui voulaient marcher dans la vérité l’ont été au début. Si vous allez vers le monde ou vers ceux qui marchent dans la chair avec des idées charnelles ou des idées du monde, vous allez être reçus à bras ouverts par la majorité, comme Jésus au début de son ministère. Quand il allait vers ceux du monde en leur apportant du pain, des poissons et des guérisons parce que c’était sa nature (c’est la nature de Dieu de nourrir et de guérir), des foules entières le suivaient. Mais dès qu’il a prêché le dur message de la Croix, de son corps, de sa chair, de son sang, du renoncement à soi-même et de porter sa croix tous les jours, là le nombre de ses disciples s’est réduit. Autour de la Croix, qui y avait-il ? Quelques femmes et Jean. Et au tombeau, qui y avait-il pour attendre sa résurrection ? Personne. Et le matin, les femmes, qui sont venues, n’étaient pas venues pour attendre la résurrection de Jésus, elles étaient venues pour embaumer son corps. Donc c’était vraiment l’incrédulité la plus totale. Plus nous serons avancés dans les temps de la fin et plus ceux qui vont vraiment marcher dans la vérité avec le Seigneur seront rares. Non pas parce qu’ils forment une caste à part de super-spirituels qui méprisent tout le monde. Ce n’est pas cela. Le Seigneur nous annonce une grande séduction du temps de la fin et il nous annonce que la majorité va s’écarter de la vérité, que l’apostasie est là. Cela veut dire que ceux qui veulent vraiment marcher, et qui vont marcher dans la vérité, vont être de plus en plus rares. Comme le Seigneur lui-même a été rejeté, lui qui est le chemin, la vérité et la vie.

 

Le quatrième signe : cette séduction se manifeste aussi par le fait que plusieurs viendront sous le nom de Jésus disant : « C’est moi qui suis le Christ » . Il parle ici de Christ; un peu plus bas il va parler de faux Christ. Il y avait donc peut-être une nuance, mais le Christ, il n’y en a qu’un de vrai, c’est le Seigneur Jésus de Nazareth, né à Bethléhem, venu en chair, il y a près de 2000 ans, fils éternel de Dieu, Dieu le fils venu pour nous sauver sur la terre. Voilà le seul, le vrai, le Christ, il n’y en a qu’un seul, c’est lui. Mais plusieurs viendront sous le nom de Jésus en disant : « C’est moi le Christ, le vrai Christ c’est moi ». Il y en a eu déjà beaucoup dans les temps passés, aujourd’hui il y en a encore d’autres, des gens qui vont se faire passer pour le Christ. Le quatrième signe, c’est donc ceux qui vont venir au nom de Jésus s’annoncer comme faux Christ et les faux Christ sont des faux oints.