• Accueil
  • > LA MASTURBATION EST-CE UN PECHE?

Archive de la catégorie ‘LA MASTURBATION EST-CE UN PECHE?’

La masturbation est-ce un péché ?

Mercredi 7 janvier 2009

Qu’est-ce qu’il y a de mal avec la masturbation?La Bible est pratiquement silencieuse sur le sujet de l’autostimulation. C’est pourquoi il est dangereux d’être dogmatique.

Le seul passage qui pourrait être dirigé spécifiquement sur cette activité, c’est Mt.5:27-30.

Matthieu 5:27-30 :
La masturbation est-ce un péché ?   dans LA MASTURBATION EST-CE UN PECHE? SVous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras point d’adultère . Mais moi, je vous dis que quiconque regarde   une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans   son coeur. Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute , arrache -le et jette -le loin de toi; car il est avantageux   pour toi qu’un seul de tes membres périsse , et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne. Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute , coupe -la et jette -la loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse , et que ton corps entier n’aille pas dans la géhenne. [...] » suite

Encore là, il est impossible d’affirmer avec certitude que Jésus faisait allusion à la masturbation en parlant de la main droite à couper. L’absence de versets sur ce sujet ne signifie pas pour autant que Dieu donne son aval à cette activité.

« Si la Bible n’en parle même pas comme étant un péché, comment cela peut-il être si terrible ? », vous demandez-vous.

Voici des raisons expliquant pourquoi ce n’est pas une activité acceptable pour des chrétiens:

Chaque fois que la Bible ne mentionne pas spécifiquement une activité particulière, notre réponse doit être trouvée dans les principes corrélatifs. Par exemple, la Bible ne défend pas l’usage de la marijuana, mais différents principes comme d’obéir à la loi, de traiter son corps comme un temple, de ne pas s’intoxiquer, et de ne rien laisser nous dominer, tout cela a une portée sur la question et peut par conséquent vous conduire à une conclusion « biblique » que l’usage de la marijuana est un péché.

Lors de la masturbation, deux choses se produisent: la personne est égoïste et elle fixe son attention sur ce qui est inapproprié. Puisque la Bible traite directement de ces deux domaines, cf. Ro.12:3, nous avons des lignes directives…

On peut aussi sortir des versets bibliques corrélatifs comme Pr.16:30. Celui qui ferme les yeux pour se livrer à des pensées perverses, celui qui se mord les lèvres a déjà consommé le mal. Il y a aussi Pr.18:1-2 qui décrit bien l’état d’âme du masturbateur: Celui qui se tient à l’écart cherche son propre intérêt et il s’irrite contre tout ce qui est sage. Ce n’est pas à l’intelligence que prend plaisir l’insensé, c’est à la manifestation de ses pensées. Autrement dit, il se tient à l’écart pour jouir dans des fantasmes sexuels et il s’irrite si on lui suggère que c’est pervers de penser et d’agir ainsi. 1Co.10:22 Voulons-nous provoquer la jalousie du Seigneur? Sommes-nous plus forts que lui? 23 Tout est permis, mais tout n’est pas utile; tout est permis, mais tout n’édifie pas. 24 Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d’autrui. Voir aussi 2Co.10:5, 1Co.6:17-20, 9:27, Ro.13:14.

Des rêvasseries et des pensées lascives sont généralement impliquées dans la masturbation, sur ce point il n’y a pas de doute que Jésus y fait allusion dans le passage de Mt.5:28 cité plus haut.

Dans la pensée de Dieu, l’expression sexuelle doit être accomplie par 2 personnes de sexe opposé, aboutissant à un saine et nécessaire dépendance l’une de l’autre pour cette expérience. La masturbation empêche cette dépendance voulue par Dieu. Le masturbateur devient autosuffisant, il n’a pas à souffrir la privation s’il est célibataire ou bien si sa femme n’est pas en état de le soulager. Celui qui aime s’expose à la souffrance, son offre peut être refusée. Celui qui se masturbe n’offre rien, il s’en remet à lui-même pour satisfaire son besoin, il évite la souffrance du refus et de la privation mais il s’isole en même temps des autres. La masturbation est du sexe sur une île déserte.

Un sentiment de honte secrète, d’autocondamnation, de culpabilité est presque toujours la conséquence de la masturbation, c’est encore plus lourd si vous avez été élevé dans certaines traditions religieuses, cela vous fait sentir aussi très, très coupable… à moins que ce sentiment écrasant ne soit chassé par la philosophie humaniste qui ne croit pas à la conscience d’origine divine et, en bien des cas, ni au bien, ni au mal. Cette culpabilité bloque la croissance spirituelle et donne des sentiments de défaite, surtout chez les jeunes célibataires. Pour eux, il s’agit d’une course aux obstacles pour leur autodiscipline qu’ils doivent gagner pour grandir en Christ et marcher selon l’Esprit.

La masturbation viole l’enseignement de 1Co.7:9 «Car il vaut mieux se marier que de brûler». Si un jeune homme pratique la masturbation, il tend à rendre nulle une motivation nécessaire et importante pour le mariage. Il y a déjà assez de facteurs sociaux, éducatifs et financiers à l’encontre du mariage, sans y ajouter celui-là.

Elle crée une habitude avant le mariage à laquelle il sera facile de revenir après, comme échappatoire, quand un mari et une femme auront des conflits sexuels ou autres rendant le coït difficile.

Cette activité peut inhiber le développement de la relation visé par notre sexualité. Elle diminue l’énergie sexuelle, physique et mentale qui devrait être une ressource pour faire et garder une bonne relation entre personnes. Elle fait tort à la femme 1Co.7:3-5. Aucun homme marié ne devrait assouvir son désir naissant, que Dieu lui a donné pour sa femme, autrement que par le coït. La femme se sentira mal-aimée et inquiète. Beaucoup de petits problèmes seront amplifiés par ce drainage artificiel du besoin sexuel. Cela devient de plus en plus vrai lorsque le couple atteint l’âge mûr.»

La masturbation apporte un soulagement de courte durée. Elle fait grandir plutôt qu’amoindrir les pulsions sexuelles de s’unir à une autre femme, réelle ou imaginaire.

Il y a un phénomène d’accoutumance qui s’installe, un organe stimulé souvent perd de sa sensibilité quelque peu. Par exemple, quand je me suis rasé la barbe après l’avoir portée plusieurs années, je pouvais sentir l’air sur ma peau juste en me tournant la tête mais cette sensibilité est disparue rapidement. Celui qui se masturbe souvent perd de cette sensibilité et il peut même en arriver à se blesser, causant des lésions à son organe génital dans sa rage d’expérimenter la stimulation.

10° Comme l’apôtre Paul le faisait remarquer dans 1Co.10, si tout est permis, tout n’est pas utile et il n’est pas question de se laisser asservir par quoi que ce soit. Or celui qui s’adonne à la masturbation s’y asservit. Comme Jésus l’a fait remarquer, «quiconque pratique le péché est esclave du péché» Jn.8:34

- Yvan Rheault

Masturbation et pornographie

Je crois que la plupart des hommes, mariés ou célibataires, sont accrochés à la pornographie et à la masturbation. Je rencontre aussi de plus en plus de femmes qui ont aussi le problème de masturbation. Hommes et femmes sont contrôlés par leurs impressions initiales.

La pornographie excite facilement le désir sexuel chez l’homme parce qu’elle fait appel à la porte visuelle chez l’homme. Les études ont démontré que les hommes sont différents des femmes dans les patrons de stimulation. Le toucher et les paroles stimulent sexuellement la plupart des femmes, alors que la vue est le sens principal en rapport avec l’excitation sexuelle chez l’homme.

Quand les jeunes garçons, par curiosité, regardent des photos pornographiques, cette action commence à exciter leurs désirs sexuels et crée un imago – une image idéalisée – de ce qu’un partenaire sexuel devrait être. Chaque personne développe une image interne du partenaire sexuel idéal. Mais la difficulté avec la pornographie c’est que l’image créée est inatteignable. Les femmes qui posent dans les magazines pornographiques ne sont pas la norme des femmes dans la vraie vie. De plus, leurs photos ont été retouchées, et leurs poses ne sont pas celles qui sont naturelles dans vos expériences futures du sexe sain dans le mariage.

Quand la pornographie, ou le fantasme basée sur la pornographie, sont couplées avec l’excitation physique et le soulagement de la masturbation, l’impression résultante voue à l’échec les tentatives de la personne d’une satisfaction future. En aucune manière, le sexe marital ne peut rivaliser avec la passion débridée d’une vie de fantasmes ou de la pléthore pornographique. Aussi, la dépersonnalisation du matériel pornographique détruit le potentiel en vue d’une intimité émotionnelle. Et c’est cette intimité émotionnelle qui apporte les profondeurs de la satisfaction au sexe, non pas le plaisir physique seul. La masturbation et la pornographie sont des façons centrées sur soi-même pour obtenir la satisfaction sexuelle, elles sont dénuées d’intimité et de relations interpersonnelles saines.

La guérison de la pornographie compulsive ou de la masturbation requiert une visite des impressions pendant la jeunesse. L’identification des croyances fondamentales puissantes peut ouvrir la porte au changement. Il doit y avoir un désir de stopper le renforcement de la fausse image qui a été créée et le désir de permettre au partenaire présent de devenir l’idéal de l’amour sexuel et de l’intimité humain.

- Alfred Ells

Il est aussi important de regarder aux circonstances qui entourent et inspirent l’activité. Plusieurs professionnels ont conclu que la masturbation est une réponse inoffensive à la surproduction corporelle d’hormones sexuelles et qu’elle est une réaction inévitable, surtout dans l’adolescence, à cette pression. Même plusieurs leaders chrétiens respectés ont une telle position. Cependant, je crois que ces mêmes leaders chrétiens seraient d’accord que trop souvent d’autres influences et activités pécheresses compliquent la question et créent une activité qui peut conduire à un sérieux esclavage au péché.

Il est théoriquement possible de limiter la masturbation à des occasions sporadiques de relâchement sexuel, où les images mentales ne font pas intrusion ni où d’autres comportements émotionnels dysfonctionnels n’entrent pas en considération, mais je doute sérieusement que c’est ce qui se passe dans 99.9% des cas.

- David Foster

«Quand les gars choisissent de se masturber, cela implique en général des pensées de convoitise sexuelle. Je n’ai jamais entendu parler d’un gars se masturber en pensant à un arbre.»

- Greg Farrah

La masturbation à un trop jeune âge peut être un signe de perturbation émotionnelle chez un enfant, particulièrement si elle est compulsive. Le plaisir de l’acte devient un mécanisme pour bloquer la douleur, cachant tout ce qui dérange l’enfant (le rejet, le ridicule, l’échec, le stress, l’anxiété, etc.) Liés à de tels déclencheurs émotionnels ou mentaux, les produits chimiques dans le cerveau qui sont relâchés suivant l’orgasme deviennent une drogue intoxicante hors de contrôle, dans le style de l’héroïne ou de la cocaïne. Dans de tels cas, l’enfant grandit avec un penchant pour le « soulagement rapide » trouvé dans les choses comme le sexe, les drogues et l’alcool. Il peut même devenir un accro du sexe. Dans ces domaines et dans d’autres, il est probable qu’il développe une approche chronique immature à la résolution des problèmes.

Si la pornographie est employée dans la masturbation, le problème est sévèrement aggravé. L’enfant grandit en percevant les gens comme des objets sexuels créés pour sa propre satisfaction plutôt que comme des personnes à aimer, comme des personnes avec lesquelles il doit être en relation en Christ ou comme des soeurs en Christ méritant d’être assistées et honorées. C’est spécialement important s’il aspire un jour au mariage.

Son but n’est pas de créer une unité de personnes avec Christ le médiateur, mais de se faire plaisir à lui-même.

Plus il se masturbe, plus il apprend à chercher son propre contentement.

C’est très difficile pour le masturbateur absorbé par lui-même d’aller vers la communauté. Il idéalise aussi l’objet de leur convoitise, ce qui peut causer des problèmes plus tard dans la vie quand il essaie de recevoir le même niveau de plaisir de la part de son conjoint qui ne rejoint pas – ou ne rejoint plus – les versions idéalisées d’attraction sexuelle.

La pornographie peut aussi servir à fixer dans la pensée une recherche obsessionnelle de sensations fortes de plus en plus grandes. Bien sûr, dans le monde de la pornographie, de telles sensations deviennent de plus en plus perverses. Et dans le monde de la masturbation, ceci peut conduire à l’usage sexuel d’objets étrangers, de plus jeunes enfants et même d’animaux, tout en étant aussi une porte ouverte ou voyeurisme et à l’exhibitionnisme.

Des années de masturbation fréquente peuvent conduire quelqu’un à tellement se fixer de manière permanente sur ses besoins de stimulation qu’il a de la difficulté plus tard à avoir un rapport hétérosexuel normal. Les hommes se sont presque certainement conditionnés eux-mêmes à obtenir l’orgasme plus rapidement que désiré dans un rapport sexuel, et ainsi ils peuvent avoir des difficultés avec une éjaculation prématurée une fois mariés.

La masturbation dans la vie de quelqu’un qui a une peur de l’intimité sexuelle avec une autre personne peut aussi devenir ce qui satisfait aussi son besoin sexuel pour ne pas aller et essayer de former une relation saine, normale avec une membre du sexe opposé.

Nous devons aussi regarder les principes bibliques qui imprègnent le sujet. Quand quelqu’un se masturbe, il y a presque toujours une image dans sa pensée de quelqu’un qui le stimule. Jésus dit clairement dans Mt.5:28 que même regarder une femme pour la convoiter c’est avoir déjà commis le péché d’adultère dans sa pensée. Mais une fois que vous avez accueilli une pensée érotique dans votre esprit et que vous l’avez poursuivi mentalement, c’est au point que vous avez utilisé une autre personne pour commettre un péché sexuel. C’est pourquoi toutes les formes de pornographie, ou tout usage d’image d’une autre personne pour des buts de convoitise est un péché.

Dans chacune de nos vies il y a des images de gens (venant des photographies, des films et de la vraie vie), qui viennent à notre pensée pour nous stimuler à convoiter. Cela devient un péché quand nous cédons du terrain à ces images mentales et leur permettons d’y rester pour notre propre gratification mentale, sexuelle, Ja.1:14-16. C’est pourquoi il est bien mieux de fuir loin de ces sujets de convoitises, 2Ti.2:22 avant qu’ils gagnent du terrain dans notre pensée.

Satan emploie ses démons pour ramener à notre mémoire des actes sexuels passés et d’autres choses reliées au sexe que nous avons vu, entendu ou expérimenté de première main. Les images nourrissent et perpétuent l’esclavage à la masturbation.

Ces attaques mentales doivent être reconnues comme la menace spirituelle qu’elles sont et contre-attaquées sans merci en en appelant à la puissance et à l’autorité du nom de Jésus, d’un coeur entier et déterminé. Ne pas le faire c’est acquiescer à nos bas instincts et au péché.

- David Foster

L’amour de Dieu envers vous ne change pas si vous vous masturbez. Il sera toujours en amour avec ses enfants. Mais il veut que vous évitiez d’agir suite à des pensées de convoitise et que vous remplaciez ces pensées par d’autres qui vont lui plaire. Vous n’êtes pas un échec, vous êtes un enfant de Dieu.

- Greg Farrah

La masturbation est souvent un trait de la puberté; alors que la période narcissique s’allonge, l’habitude aussi. Parfois cette habitude narcissique peut même être un facteur de base conduisant à un style de vie homosexuel.

L’habitude contribue toujours à une auto-révulsion et une haine de soi, et perdurera au fond d’une image de soi malsaine jusqu’à ce qu’une liberté nécessaire soit acquise. Cette habitude se tient donc sur le chemin pour surmonter une grande barrière vers la guérison de l’âme : en venir à s’aimer et s’accepter comme il se doit.

Une personne qui souffre ainsi a besoin de comprendre ce que dénote un tel cycle épouvantable de masturbation: un amour tourné vers l’intérieur sur soi dû à sa relation dysfonctionnelle avec les autres. Et aussi, il a besoin de savoir que cette habituelle qui perdure, comme un amour, par erreur, tourné vers l’intérieur, milite contre son épanouissement relationnel avec les autres. Quoique ces personnes ont besoin que la culpabilité soit ôtée plutôt qu’augmentée, c’est mon expérience de les voir guérir plus vite alors qu’ils demandent le pardon pour cette fausse sorte d’amour de soi, tout en apprenant la grande vertu de la patience envers soi, et l’habileté à se pardonner eux-mêmes si et quand ils tombent.

Prenons l’exemple de Matthew. Matthew avait besoin d’une prière pour la délivrance de la convoitise. Cette prière a chassé un esprit impur (la convoitise sexuelle) qui avait profité du fait que son âme avait un besoin de guérison pour ajouter un lien additionnel de convoitise en lui. Comme toujours dans le cas d’une convoitise, Matthew devait choisir de ne jamais permettre l’admission de cette convoitise, avec sa vie de fantasme, dans sa pensée une autre fois.

Il est parfaitement étonnant de voir combien il est fréquent, même dans les pires cas de détresse psychologique, que le souffrant trouve difficile de faire ce choix.

Une habitude de convoitise, avec sa vie de fantasme, menace non seulement la vie spirituelle du chrétien, mais aussi sa vraie imagination. Matthew a choisi la joie au lieu de la convoitise.

Matthew connaît la joie, sachant qu’avec Dieu il remplit une excitante destinée spirituelle et artistique. Avec ceci vient un sentiment grandissant d’espace d’agir. C’est encore pour lui un sujet d’étonnement que Dieu l’a à la fois suscité dans le monde et lui a donné beaucoup d’espace pour y oeuvrer.

- Leanne Payne

Un jour un jeune pasteur, vient me trouver et me dit : «J’ai un problème, tu me connais, tu sais que je fais de mon mieux, je suis attentif à donner un bon enseignement, je veux être honnête, mais hélas, j’ai un combat, je suis esclave de la masturbation. J’ai prié, jeûné, rien à faire, je suis prêt d’arrêter mon ministère, car je ne veux pas parler de pureté et de sainteté dans mes sermons alors que je suis esclave de pensées impures qui ne trouvent leur assouvissement que dans la masturbation.»

Quel conseil croyez-vous que je lui ai donné ??? Celui-ci : «Mon ami, la prochaine fois que tu seras « obligé » de te masturber, ne te cache pas, fais-le sous le regard de Dieu et dit lui, « Seigneur, cette envie est plus forte que moi, si toi tu ne me délivres pas, je suis obligé de le faire. » Et s’il n’intervient pas, fais-le.»

Que croyez-vous qu’il lui soit arrivé ???

Fut-il délivré à la première fois, la deuxième, je ne sais pas. Mais toujours est-il que le dimanche suivant, avant de prêcher, il me fit un clin d’œil et son message était léger et paisible.

Aujourd’hui il est marié et père de famille et libre du pêché impur qui souillait son âme.

Salutations fraternelles en Christ qui a dit sans moi vous ne pouvez rien faire.

- Pierre-Antoine Eldin

Comment en finir avec la masturbation

Demandez au Seigneur de vous montrer ce qu’il pense de votre coutume de vous masturber. Sa réponse sera moins légaliste que pressante pour vous montrer quelque chose de mieux. (Vous devez avoir déterminé dans votre esprit que la masturbation est un péché. Sinon vous allez continuellement compromettre vos tentatives d’arrêter.)

Repentez-vous de votre usage de la pornographie, des fantasmes et de la convoitise des autres dans votre coeur durant la masturbation. Demandez à Dieu de vous donner un esprit de repentance profond et ressenti sur ces questions et de vous délivrer de l’auto-séduction. Ensuite, recevez sa purification et son pardon.

Pratiquez la présence de Dieu par la prière d’écoute.

Demandez au Seigneur de vous aider à vous rappeler comment vous avez commencé à vous masturber et quels ont été les facteurs principaux qui vous ont fait continuer. Permettez-lui de vous montrer les patrons et les forces sous-jacentes qui ont motivé votre comportement.

Demandez à Dieu de vous révéler les objets, les temps, les circonstances et les autres facteurs et forces derrière votre comportement rituel avec la masturbation. Ôtez ou changez de telles influences.

Demandez au Seigneur de vous montrer les diverses manières que la masturbation et les fantasmes ont souillé vos relations sexuelles normales avec votre conjoint (ou ont souillé votre vision des relations sexuelles en général, soit en pratique ou en théorie).

Demandez au Seigneur de vous montrer comment la masturbation a contribué à vous tourner sur vous-même, soit dans le narcissisme soit dans le retrait de l’intimité avec les autres. S’il vous montre un patron de peur de l’intimité, demandez-lui de commencer la guérison par une intimité avec lui.

Si les relations normales avec votre épouse ne vous satisfont pas, demandez au Seigneur de commencer à défaire la programmation que vous avez fait à vos réponses sexuelles à travers la fantaisie irréelle. Demandez-lui de renouveler votre pensée des effets de toute l’auto-pollution que vous avez fait dans le passé. Commencez régulièrement à nourrir des pensées saintes dans votre esprit, des pensées de pureté et de bonté, de beauté et de sainteté de la sexualité. Demandez à Dieu de vous donner un amour de la pureté.

Demandez à Dieu d’approfondir votre compréhension de la relation sexuelle dans toutes ses dimensions spirituelles et physiques.

10° Placez une garde à la porte de votre esprit pour rejeter les pensées impures et les fantasmes qui vont revenir vous tenter. Demandez à Dieu de placer des anges ardents de sainteté autour de vous pour se battre contre ces tentations démoniaques quand elles surviennent. Devenez agressif ! Regardez comment la masturbation a ruiné ce qui est pur et saint dans votre vie et mettez-vous en colère contre la méchanceté de ce péché !

11° Demandez à Dieu de mettre en lumière les nombreux niveaux d’auto-séduction que vous avez presque certainement.

12° Cédez votre coeur pleinement au Seigneur et demandez-lui de changer votre égocentrisme en altruisme.

- David Foster

Il ne suffit pas juste de dire «se masturber ce n’est pas bien», il faut comprendre que cette pratique peut être une tentative de rencontrer un besoin émotionnel, pas seulement une recherche d’une sensation physique. Quand tu as envie de te masturber, quel est ce besoin que tu tentes vraiment de combler? Un manque d’amour, d’affection ? Si oui, la masturbation te laissera un sentiment d’insatisfaction, une fois la sensation terminée car ton manque ne sera que plus vif encore puisque Dieu a créé la sensation sexuelle comme un canal privilégié de l’amour et de l’affection dans le mariage.

Maintenant que tu connais la source de ton problème tu peux demander au Seigneur de venir guérir les émotions brisées de ton enfance qui ont conduit à prendre la voie du soulagement rapide comme analgésique. N’aie pas peur de Lui demander de te rappeler les émotions et les sentiments que tu vivais à cette époque et que tu refoulais et que tu tentais de soulager par la masturbation. Ne t’en culpabilise pas, tu ne connaissais pas mieux. Mais maintenant tu sais que tu peux aller au Seigneur avec ta douleur et recevoir de lui sa consolation. Cette partie émotionnelle de ton être blessé n’a pu grandir comme le reste de l’adulte que tu es, cela ne pourra se faire qu’après avoir reçu la guérison du Seigneur.

Ensuite tu pourras lui demander de créer des nouvelles habitudes pour gérer le stress ou toute autre situation où tu serais porté(e) à recourir à la masturbation comme apaisement factice et fugitif. Nous n’avons plus à réagir comme des enfants, dans le Seigneur nous pouvons exprimer librement ce que nous ressentons. Comme tu peux le réaliser, la connaissance du problème est une chose, il te faut maintenant recevoir le remède du Seigneur pour être guéri(e). Pour faire un parallèle, il ne suffit pas de savoir qu’on a le cancer mais bien d’être soigné. Prends courage, le Saint-Esprit qui t’a révélé la source de ton problème va aussi t’apporter la solution à ton problème.

C’est le temps de passer à la «clinique», le Seigneur a un rendez-vous avec toi. J’ai déjà accompagné quelqu’un dans cette démarche et c’est merveilleux de voir la consolation de Dieu venir dans un coeur qui en a tellement besoin et qui en plus ploie sous le doigt accusateur du diable.

Le Seigneur t’encourage à relever la tête et à le regarder dans ses yeux et te laisser aimer par lui. Les mots ne suffisent plus, va à sa rencontre, il t’attend.